Les positions d’allaitement

    De la tétée considérée comme une danse entre la mère et son bébé

    On sait maintenant combien une bonne position au sein est importante pour la mère et pour le bébé, afin d’éviter à la fois les douleurs de mamelons et les problèmes d’allaitement. Le sujet est abordé dans de nombreux livres et vidéos, de manière plus ou moins approfondie. Dans certains livres, le texte et les photos se contredisent, et ces dernières n’illustrent pas les positions ou prises du sein les meilleures. Il est parfois difficile de trouver des informations cohérentes et précises sur les techniques de positionnement et de prise du sein. Chaque personne, chaque institution peut enseigner ces techniques de différentes manières. Les problèmes surgissent souvent lorsqu’une institution ou une personne tient à enseigner une position particulière à toutes les mères et tous les bébés.

    En 1989, dans le Journal of Human Lactation, Mary Renfrew écrivait : « Il est contre-productif d’insister pour que le bébé soit placé précisément dans la position qu’a apprise le soignant, sauf si une attention particulière est apportée quant à l’efficacité de cette position et au caractère individuel tant de la mère que du bébé. Cette articulation entre la mère et son bébé peut être considérée comme une sorte de danse. » Elle ajoutait : « Cette danse a juste besoin d’être encouragée, et non pas contrôlée ou limitée. Le concept de ‘gestion’ de l’allaitement tel qu’il apparaît souvent dans les manuels implique un contrôle et n’est d’aucun secours. La mère et le bébé gèrent leur propre expérience d’allaitement à partir de leurs sensations, et avec une aide lorsque c’est nécessaire. Même si nous en savons plus en matière de techniques de positionnement, nous devons éviter d’insister trop sur l’aspect technique, car ce serait au détriment du caractère unique de chaque couple mère-bébé. »Nous préférons toutes expliquer les positions d’allaitement qui ont bien fonctionné pour nous, car elles nous sont familières. Nous avons tendance à éviter de mentionner les positions que nous n’avons pas personnellement adoptées. Certains couples mère-enfant pratiquent l’allaitement dans toutes les positions, d’autres utilisent une ou deux positions lors de la phase d’apprentissage. Ce qui fonctionne pour une mère peut ne pas fonctionner pour une autre. Ce qui fonctionne le mieux lors d’une tétée peut ne pas bien fonctionner à la tétée suivante.

    Les mères doivent pouvoir apprendre toutes les positions d’allaitement, connaître toutes les manières de tenir leur sein et toutes les techniques de prise du sein. Cela leur permet de choisir ce qui fonctionne le mieux pour elles et leur bébé. Il faut qu’elles sachent que l’allaitement ne doit pas faire mal, alors elles trouveront une position qui ne leur fait pas mal. On peut aussi faire confiance au bébé pour savoir lorsqu’il est correctement positionné : lorsqu’il est dans la position qui fonctionne le mieux pour lui, il est récompensé par un flot de lait maternel coulant dans sa bouche. Il faut faire confiance à la mère pour connaître son bébé, leur donner le temps d’apprendre l’un de l’autre.

    Il est important d’observer la manière dont interagissent la mère et le bébé et comment celui-ci se comporte au sein. Le bébé a besoin d’avoir la bouche pleine de sein, pour que le transfert de lait soit efficace. La mère ne doit pas ressentir de douleur, et son mamelon ne doit pas sortir comprimé ou déformé de la bouche du bébé. La mère doit pouvoir offrir le sein au bébé en réponse aux signaux qu’il émet, et donc être attentive à ces signaux. Si tout cela est réuni, il importe peu que la technique de la mère soit « comme dans les livres » : la mère et le bébé ont trouvé une position qui fonctionne pour eux, et on n’a pas à intervenir. Comme on dit, « n’essayez pas de réparer ce qui n’est pas cassé ! ».

    Related Post

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *